• Guy le pauvre Fête : 12 septembre

     
     

     

    Guy le pauvre

    Fête : 12 septembre

     

    Guy le pauvre (12 septembre)

     

    Pourquoi l'invoquer ?

    - Contre les maux de ventre et la colique.

     

    Prière :

    † Saint Guy,

    Toi qui fis tiennes ces paroles du prophète Tobie

    "Nous sommes assez riches si nous craignons le Seigneur"

    Qui par ta pauvreté gagnas ton salut,

    Et qui savais que la santé n'a pas de prix

    Guéris-moi, je t'en prie

    De mon mal de ventre,

    Tu sais ce que j'endure,

    Puisque tu en mourus ;

    † Amen.

     

    Saint Guy le Pauvre est le patron des laboureurs (parce que son père l'était) et des sacristains.

    Guidon d'Anderlecht (également connu comme Guy d'Anderlecht), né vers 950 à Anderlecht et décédé le 12 septembre 1012 à Anderlecht)   ; il est parfois surnommé « le pauvre d'Anderlecht ».

    Ce fils de pauvres paysans fut d'abord sacristain à la chapelle Notre-Dame de Laeken, puis devint marchand et enfin se rendit en pèlerinage à Rome et à Jérusalem.
    Il fut très tôt réputé pour sa charité, si bien que dès l'âge de 15 ans, on le surnommait « l'ange du village » d'Anderlecht. Ce village était situé à l'époque dans le duché de Brabant, et faisait partie du comté ou vicomté de Bruxelles et fait aujourd'hui partie de cette ville.
    Un jour, un riche négociant lui proposa de le prendre à son service en disant qu'avec un travail rétribué il lui serait plus facile d'aider les pauvres. Quelques jours plus tard, la cargaison dont Guy avait la responsabilité fit naufrage dans la Senne et son employeur le chassa.

    Il deviendra alors pèlerin, se rendra à Rome et à Jérusalem. À Rome, il rencontre le doyen d'Anderlecht, Wonedulphe ou Onulphe, qui le supplie de revenir dans son village pour le faire profiter de ses conseils de piété. Au cours du voyage, tous ses compagnons de pèlerinage meurent et Guy rentre seul en Flandre.

    Le 12 septembre 1012, il meurt de dysenterie à Anderlecht après de longues années d'enseignement.

     

    Le culte

    Dans les années qui suivirent sa mort de nombreux miracles se produisirent sur sa tombe et la vénération des fidèles ne fit que croître. Aujourd'hui il est vénéré dans l'église du couvent d'Anderlecht.

    À Anderlecht, la collégiale Saints Pierre et Guidon lui est dédiée ; la collégiale a donné son nom au quartier populaire du centre d'Anderlecht et à la station de métro qui le dessert.

    Il est le saint patron des commerçants, des marchands de bestiaux, des paysans, des domestiques, des sacristains, des carillonneurs et sonneurs de cloches, des pèlerins et des transporteurs de marchandises. On l'invoque également contre la dysenterie.

    Les reliques de ce saint homme sont conservées dans la basilique Saint-Servais, à Grimbergen, sous l'autel de saint Servais.

    Guidon a été canonisé le 24 juin 1112, sous Odart évêque de Cambrai, ceci explique pourquoi on a fêté longtemps la Saint Guidon le 24 juin .

     

     

     

    Saint Guy d'Anderlecht. Pèlerin d'Anderlecht († 1012)

     

    En savoir plus :

    Saint Guy d'Anderlecht

    ← Retour (Les saints guérisseurs)