• Prière à Saint Michel

     
     

     

    Prière à Saint Michel

    Fête : 29 septembre

     

    Michel (29 septembre)

     

    Pourquoi l'invoquer ?

    - Pour éviter le purgatoire.

     

    Prière :

    - Pour éviter le purgatoire

     

    † Saint Michel, archange des archanges,

    bras armé de Dieu,

    j'ai fauté et m'en repens ;

    protège-moi,

    aide-moi dans mon combat contre le mal,

    afin que je ne périsse pas dans les profondeurs des enfers au jour du jugement redoutable,

    et que je reste dans la Lumière céleste.

    † Je te supplie,

    Saint Michel,

    archange de Lumière qui te tiens près de Dieu,

    de recevoir mon pardon et de le lui transmettre,

    pour mon salut.

    † Amen.

     

    Saint Michel est le défenseur de l'Église, le protecteur de la France.

    Michel, Raphaël et Gabriel sont les seuls saints anges que la Bible désigne par leur nom, mais seul Michel est appelé archange par la Bible (Jude 9).

    Saint Michel est un archange connu et vénéré par les Églises chrétiennes. Il est le chef de la milice angélique.

    Le saint 

    L’archange saint Michel, dont le nom signifie « Qui est comme Dieu ?» (étymologiquement EL « dieu » et MI, CHA « qui est semblable »), est un personnage de la Bible très populaire dans la religion chrétienne.

    Seul saint Michel est appelé « l’archange » ou ange en chef dans la bible canonique. Il est aussi appelé : Prince des Archanges, Archange du Premier Rayon, Défenseur de la Foi.

    Il est le prince de tous les bons anges, le chef des forces du ciel, des armées célestes, le Champion du Bien.

    C'est saint Michel qui pèsera les âmes lors du Jugement dernier et qui emmènera les âmes des élus au Paradis. On dit qu'il est psychostase et psychopompe.

    Il est le protecteur du peuple d'Israël, de l'Église romaine et de la France depuis les Valois, de la ville de Bruxelles, de l'Allemagne et du Burkina Faso, et le saint Patron de la Normandie et des parachutistes.

     

    Saint Michel dans la Bible  

    Il apparaît de nombreuses fois dans la Bible. Dans l'Ancien Testament, il est vu quand Dieu s'adresse aux hommes et est envoyé, messager, porteur de la Nouvelle.

    Bien que son nom ne soit pas cité explicitement, on reconnait parfois que c'est lui qui retint la main d'Abraham qui s'apprêtait à immoler son fils Isaac, lui qui apparut à Josué à Jéricho et le fit vainqueur, lui qui aida David à combattre Goliath.

    Saint Michel apparaît au voyant prophète Daniel (Dan 10,13-21 ; 12,1).

    Il entre en conteste avec Satan dans l'épître de Jude (v. 9).

    Dans les visions grandioses de saint Jean au livre de l'Apocalypse (Ap 12,7ss), il terrasse le dragon (satan) et l'expulse du Paradis, en lui disant « Quis ut deus », c'est-à-dire en latin , « Qui est Dieu ? » (en référence à l'orgueil de satan qui voulait monter au plus haut des montagnes et se montrer ainsi semblable au Très-Haut).

    Pour les catholiques, l'archange saint Michel est donc l'une des premières personnes à invoquer pour obtenir une protection contre les Démons.

     

    Son culte 

    Dès le IVe siècle , le culte de saint Michel est largement répandu en Orient. Il fait son apparition en Occident à la fin du Ve siècle  avec l'élévation d'un premier sanctuaire à Monte Sant'Angelo dans le massif du Gargano en Italie en 492.

    Vers l'an mil, de nombreuses chapelles et édifices lui ont été dédiés. Ils sont généralement édifiés dans des lieux élevés pour rappeler que saint Michel est le chef des anges. Un des plus célèbres de ces sites est Le Mont Saint-Michel en Normandie, mais on peut également citer le Menez Michael (Mont Saint-Michel de Brasparts) en Bretagne, le Saint Mickael Mount en Cornouailles, l'abbaye Saint-Michel de Frigolet (13) et le Monte Sant'Angelo en Italie dans le massif du Gargano, ainsi que la Sacra di San Michele dans la vallée de Suse. Les pèlerins s'y rendaient pour recommander leur âme à l'archange et pour demander sa protection.

    Saint Michel prit une nouvelle dimension à la Contre-Réforme. Aux yeux de l'Église catholique, il est le seul ange militaire pouvant assurer la lutte contre « l'hérésie» protestante. Dans ce rôle d'ange combattant, il est représenté avec une épée.

    On le fête à différentes dates au cours de l'année :

    • le 8 mai : on commémore l'apparition de l'archange au pape saint Grégoire 1er le Grand en 590.
      La grande peste ravage Rome, des processions de pénitence et de rogation sont organisées dans toute la Ville et saint Michel apparait au pape et aux Romains à la fin d'une de ces processions, au sommet du château du mausolée d'Hadrien, remettant son épée au fourreau, signifiant que leurs prières sont exaucées et ainsi la fin de l'épidémie. Pour commémorer l'événement, on édifia une chapelle et une statue de l'archange au sommet de la forteresse qui prit alors l'appellation de  château Saint-Ange, ainsi qu'une fête à saint Michel, la Saint-Michel de printemps.
    • le 6 septembre : on commémore le miracle de Chône en Phrygie dans les premiers temps du christianisme.
      Saint Michel sauve un saint personnage, Archippe, persécuté par des païens et qui s'était réfugié dans une église dédiée à l'archange. Les païens avaient déclenché une grosse inondation en ouvrant les écluses d'un barrage sur un cours d'eau pour tuer Archippe. Une vague déferla et menaça d'engloutir l'église avec son réfugié en prière, mais saint Michel détourna celle-ci, sauvant l'homme et le sanctuaire. Cette fête est surtout commémorée en Orient.
    • le 29 septembre : fête principale en Occident, c'est la Saint-Michel d’automne.
      On fête saint Michel avec les autres saints Archanges, le jour où saint Michel est apparu au Mont Gargan dans les Pouilles en 493.
    • (En France, le 29 septembre était la date à laquelle les fermiers et métayers payaient leurs fermages après la récolte. C’est donc la date traditionnelle d'expiration des baux ruraux, d’où l'expression à la Saint-Michel, tout le monde déménage.).
    • le 16 octobre : on commémore la dédicace de l'abbatiale du Mont-Saint-Michel, le 16 octobre 709 par saint Aubert d'Avranches.
    • le 8 novembre : fête de saint Michel en Orient.

    Autres représentations  

    Saint Michel est aussi le patron de l'Église catholique, de l'Allemagne, de la Normandie et de la ville de Bruxelles et de plusieurs corps de métiers anciens, comme les épiciers, les escrimeurs, les manœuvriers, les policiers, les soldats, les bateliers, les boulangers, les pâtissiers, les tonneliers ou plus récents comme les parachutistes.

    Très populaire parmi les Lombards d'Italie, qui le considéraient comme leur saint protecteur, leurs rois et princes illustraient souvent leurs monnaies à son effigie.

    Apparitions

    Il apparut à Saint Grégoire le Grand le 8 mai 590 au sommet du Château Saint-Ange, à un berger au sommet du Gargano, en Pouilles, au Mont Saint-Michel en Normandie et à Jeanne d'Arc à Domrémy.

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_%28archange%29

     

     

    Saint Michel. Saint Archange

     

    En savoir plus :

    Saint Michel Archange

     

       

     ← Retour (Les saints guérisseurs)